Terre des hommes

[vc_row el_position= »first last »] [vc_column width= »1/4″] [vc_single_image image= »339″ img_size= »280×48″ img_link_target= »_self » el_position= »first »] [vc_column_text el_class= »icon_post » el_position= »last »]

info

  • 1960 à Lausanne (Ouverture de la délégation en 1974 au Bénin)
  • Reconnue par l’Etat le 19 Avril 1991

[/vc_column_text] [/vc_column] [vc_column width= »3/4″] [vc_tabs interval= »0″ el_position= »first last »] [vc_tab title= »But de l’organisation » tab_id= »1362924397-1-28″] [vc_column_text el_class= »icon_post » el_position= »first last »]

sh_recent

Objectif – Mission

But de l’organisation

Aide à l’enfance

Depuis sa création en 1960, la mission de Terre des hommes (Tdh) consiste à venir en aide aux enfants dans le besoin. L’organisation poursuit en tout temps l’objectif de protéger les droits de l’enfant, en situations de guerre et de catastrophes naturelles, ou en d’autres situations de détresse moins publicisées. Elle représente la plus grande organisation non-gouvernementale (ONG) en Suisse en matière d’aide pour les enfants. Terre des hommes est présente au Bénin depuis 1970.

[/vc_column_text] [/vc_tab] [vc_tab title= »Domaines d’interventions » tab_id= »1362924397-2-20″] [vc_column_text el_class= »icon_post » el_position= »first last »]

list_small

Centres d’intérêt

Domaines d’interventions

  • Santé Materno-Infantile
  • et protection des enfants en situation difficile (enfants victimes d’exploitation, de traite, de violence, mineurs en conflit avec la loi, enfants face à la justice)

[/vc_column_text] [/vc_tab] [vc_tab title= »Perspectives » tab_id= »1362924684273-4-2″] [vc_column_text el_class= »icon_post » el_position= »first last »]

list_small

Les principales

Perspectives

  • Mise en place du Programme Intégré de protection de l’Enfant (PROGIPE) pour contribuer au renforcement du système de protection de l’enfant (juillet 2013-juin 2017).  Ce programme regroupera les 3 anciens projets de protection développés par la délégation.
  • Planification stratégique sous régionale du programme soins spécialisés.
  • Ouverture d’une antenne à Natitingou pour la prise en compte du volet justice juvénile.
  • Planification stratégique de la prochaine phase du projet de Santé materno-infantile au cours du 2è semestre de 2013.

[/vc_column_text] [/vc_tab] [vc_tab title= »Activités phares » tab_id= »1363346275018-4-2″] [vc_column_text el_class= »icon_post » el_position= »first last »]

list_small

Les principaux programmes

Activités

Programme intégré de Protection

L’objectif du programme est qu’au 31 décembre 2016, dans les communes de Zakpota, de Bohicon, dans les communautés des carrières de graviers d’Abeokuta et dans la ville de Cotonou, 6100 enfants âgés de 5 à 18 ans en situation difficile et vulnérables face aux phénomènes d’exploitation, de traite et de maltraitance voient leur accès aux services facilité, leur situation et leur capacité d’autoprotection améliorées.

Ce programme vise le renforcement du système de protection de l’enfant en impliquant tous les acteurs familiaux, communautaires et institutionnels sous la direction des centres de promotion sociale de nos zones d’intervention. Œuvrer pour la mise en application de la justice juvénile conforme aux standards internationaux et à l’adoption par l’Etat de stratégies de protection émergentes telle la justice restauratrice, l’accompagnement protecteur de l’enfant en situation de mobilité et la prise en charge alternative à l’institutionnalisation. Il consacre un volet substantiel au renforcement des capacités des partenaires impliqués dans sa mise en œuvre.

Santé Materno-Infantile

Faciliter l’accès, à travers un accompagnement actif des enfants de 0 à 5 ans leurs mères et les femmes enceintes, en situation socio-économique défavorable, aux soins de santé de qualité à travers l’utilisation efficace des fonds destinés aux indigents (par l’Etat) dans les zones sanitaires  ZOBOZA, COZO et DAA dans le département du Zou.

Soins Spécialisés

Prise en charge des enfants âgés de 0 à 14 ans, issus de familles démunies, souffrant de pathologies chirurgicales graves, curables, nécessitant des compétences et/ou équipements inexistants localement, soit par le biais de prestations sur place (missions chirurgicales) soit par le biais de transferts sanitaires en Europe.

[/vc_column_text] [/vc_tab] [/vc_tabs] [/vc_column] [/vc_row]