Protection Des Enfants En Situation Difficile: Le ReSPESD outillé pour mieux atteindre ses objectifs

Protection Des Enfants En Situation Difficile: Le ReSPESD outillé pour mieux atteindre ses objectifs

Les membres du Réseau des structures de protection  des enfants en situation difficile (ReSPESD) ont assisté du jeudi 16 au vendredi 17 juillet 2020 à SOS Village d’enfants d’Abomey-calavi, à un atelier de formation sur la protection des enfants en situation difficile au Bénin. Cette session a permis à la fin aux participants, de recycler davantage leurs connaissances en vue de faire face aux nouveaux défis qu’engendre l’épanouissement de ces enfants en situation difficile.

Des spécialistes de la protection des enfants, outillés. Venus de tous les départements du Bénin, l’atelier consacré à cet effet intervient dans le cadre de la mise en œuvre du programme pluriannuel BJ1843 intitulé « Renforcement des systèmes nationaux de protection et d’éducation de l’enfant », est porté par le ReSPESD et ce, avec l’appui technique et financier d’Éduco Bénin. Regroupant les acteurs et membres des réseaux d’OSC de protection des enfants du Sud, l’occasion vise à former davantage ces participants, sur une protection sans anicroches des enfants démunis. A l’ouverture des travaux, le Coordonnateur Atlantique du Réseau en prenant la parole pour l’occasion, a mieux insisté sur les tenants et aboutissants des assises. A l’entendre, l’atelier découle d’un constat pertinent. « Nous acteurs de protection des enfants, le constat est que parmi nous, dans nos structures, les enfants sont encore victimes de maltraitance. Et lorsqu’on analyse, on se rend compte que nous les acteurs, nous manquons de beaucoup de choses. Le diagnostic du ReSPESD a montré qu’il  faut effectivement former les acteurs que nous sommes. D’où la bienvenue de cet atelier. Alors, lorsqu‘on dit qu’on  veut protéger les enfants et on ne sait pas sur quelles bases le faire, nous voyons que le travail sera difficile. On va s’échiner, courir de gauche à droite mais l’objectif ne sera pas atteint. C’est pour cela que nous  sommes très heureux ce matin d’accueillir les acteurs qui se mobilisent  autour de l’enfant pour qu’il soit bien protégé. Mais pour le faire, il faut des notions, il faut des pratiques. Et cet atelier vise à nous donner ces notions, ces pratiques », a ainsi souligné Docteur Darius Goungni. Meublée par plusieurs activités, cette rencontre est aussi caractérisée par des thématiques précises, qui devront permettre d’atteindre les objectifs fixés. Pour Paul Yasségoungbé, un des formateurs à cet atelier, les thèmes qui seront abordés sont relatifs aux thématiques retenues. « Nous allons parler de la communication avec l’enfant, parce qu’il y a une manière de communiquer avec l’enfant encore plus avec l’enfant en situation difficile. Nous allons parler de la synergie d’actions, comment est-ce que tous les acteurs  peuvent travailler ensemble. Nous allons parler des enfants en situation difficile, leurs connaissances mêmes, les approches qu’il faut pour que ces enfants puissent être bénéficiaires des soins nécessaires. Donc voilà en bref les thématiques sur lesquelles, nous allons échanger. Ce sera vraiment un atelier d’échanges. Tous ceux qui sont là, sont des gens qui ont de l’expérience et le partage d’expériences sera au centre de cet atelier », a élucidé le Consultant-formateur. Le ReSPESD est créé depuis 2004 et est une faîtière de plus de 80 organisations intervenant dans le domaine de la protection des enfants.

Un article de Matin Libre


Education Template